Anxiété, angoisse et stress

montagne russe générant de l'anxiété Anxiété, stress, peur, ces sensations sont des sensations désagréables qui pourtant servent à notre survie. Lorsque le système fonctionne de façon optimale, ces sensations sont là pour nous guider vers l’action adaptée dans notre environnement. Par contre, lorsque le système s’emballe et ne parvient plus à se réguler, nous pouvons avoir des manifestations comme celles décrites ci-dessous.

Psychologue trouble paniqueParis

Parfois, je me réveille au milieu de la nuit, j’ai une peur panique que quelque chose de grave va m’arriver, que mon cœur va s’arrêter de battre, j’ai du mal à respirer. Je suis terrorisée par ces attaques et je voudrais que ça s’arrête”

Psychologue anxiété généralisée Paris

 

“On me dit que je suis angoissée pour tout, que je m’inquiète pour un rien, que je vois toujours la vie d’un point de vue négatif et pessimiste. Et c’est vrai, dès que je sors de mon cadre, je suis immédiatement assaillie par des inquiétudes, des scénarios que je me crée dans la tête, les uns plus catastrophiques que les autres. J’ai la boule au ventre en permanence. Je m’inquiète même en permanence pour ma santé. Dès que je sens la moindre chose de travers dans mon corps, j’imagine le pire. En somme, j’ai toujours peur, de tout. Et j’en ai marre, je veux que ça s’arrête.” 

Psychologue stress Paris

“Depuis un certain temps, je me sens tendu et irritable, j’ai de moins en moins de patience avec ma famille, ce qui me désole. Je suis crispé en permanence et incapable de me détendre, même quand le contexte le permet. Je sens que j’ai besoin qu’on m’apporte des outils pour mieux gérer mon stress et apprendre à me détendre, voir les choses d’une manière plus détachée.”

 

Les crises de panique / crises d’angoisse

Une attaque de  panique est souvent décrite comme une poussée d’anxiété intense. Ces poussées sont soudaines, intenses et variables en durée (de quelques minutes à quelques heures).  Les symptômes peuvent être les suivants :

  • Accélération des battements du cœur et palpitations,
  • Respiration rapide, voire très rapide et donc superficielle (on appelle cela l’hyperventilation) et l’impression générale de manquer d’air,
  • Impressions que le souffle est coupé, parfois la sensation d’étouffement ou de serrement de la trachée ou du thorax, voire oppression ou douleur au thorax,
  • Tremblements ou parfois spasmes musculaires,
  • Nausée et maux de ventre,
  • Sensation de vertige, d’avoir la tête vide ou aspirée par le haut, parfois l’impression que l’on va s’évanouir,
  • Déréalisation (sentiment d’irréalité) ou dépersonnalisation (perception d’être détaché de son corps),
  • Sensations d’engourdissement ou de picotements dans le membres, souvent les extrémités (on appelle cela des paresthésies),
  • La sensation de température interne peut également être modifiée, engendrant des frissons ou, à l’inverse, des bouffées de chaleur et des rougeurs, ainsi qu’une transpiration,
  • Sensation de perdre le contrôle de soi ou de devenir fou, ce qui entraîne une peur qui alimente la crise de panique,
  • Conviction qu’une catastrophe imminente va se produire : de mourir, peur d’avoir une maladie.

La détresse de la personne est réelle et intense lors de ces crises. D’un point de vue extérieur, cela peut être très impressionnant. La personne peut pleurer, crier, se recroqueviller afin de trouver un moyen d’arrêter la crise. Parfois, de l’agoraphobie se développe en parallèle car la peur d’avoir une crise en dehors d’un endroit familier et ainsi se rendre vulnérable est très forte.

En savoir plus sur le trouble panique

 

L’anxiété généralisée

Comme pour le stress, l’anxiété n’est pas une mauvaise chose en soi. Si elle existe c’est parce qu’elle sert à la protection du corps. L’anxiété dite bénigne est donc utile et elle contribue à l’adaptation en nous incitant à trouver des solutions. En ce sens, elle peut être moteur car source d’action et éventuellement de changements. Mais parfois ce système se dérègle et la façon dont nous avons appris à faire face aux événements de la vie peut mener à une prédisposition à l’anxiété. Lorsque l’anxiété devient intense et régulière, donc pathologique, elle altère le fonctionnement de la personne. Le trouble s’étend progressivement à la plupart des sphères de l’existence (professionnelle, familiale, sexuelle, sociale). L’anxiété rend la vie de la personne très difficile et la détresse est considérable.

Découvrez les symptômes

Le stress chronique

Il y a deux types de stress : aigu et chronique. Le premier concerne une réaction aux événements perçus comme étant menaçants (dangereux, sur lesquels nous ne pouvons exercer un contrôle, imprévisibles, inconnus…). Ce type de stress déclenche une sécrétion d’hormones qui nous aident à surmonter la situation et n’est pas nécessairement néfaste pour notre corps ou notre santé mentale. Les hormones du stress sont responsables des manifestations physiques du stress : le cœur qui bat fort, l’hyper-vigilance, le sentiment de vide, entre autres. En contrepartie, le stress chronique intervient lorsque l’on est exposé à répétition et sur une durée plus ou moins longue à des situations qui engendrent la sécrétion d’hormones du stress. Ce type de stress est considéré comme mauvais pour la santé, d’un point de vue physique et mental et nous affaiblit à long terme. En effet, notre système du stress – qui existe à l’origine pour nous protéger des dangers réels dans l’environnement – n’est pas fait pour être activé en permanence. Parmi les problèmes physiques pouvant survenir suite à une longue période de stress chronique, peuvent être cités : problèmes cardiaques, cholestérol élevé, tension artérielle élevée, risque de diabète de type 2, et dépression. Cela dépendra également de l’hygiène de vie (ex, tabagisme, prise d’alcool…) et de l’historique familiale (ex, les maladies cardiaques peuvent être génétiques). Ce qui est important à garder à l’esprit est que tous les systèmes sont liés : avoir des battements de cœur intensifiés sur une longue durée affectera la pression artérielle et le taux de glucose dans le sang qui augmentera afin d’apporter de l’énergie à vos muscles (le cerveau interprète qu’il y a un réel danger dans l’environnement auquel il faudra faire face et il prépare donc le corps afin d’y parvenir). Ces effets physiques provoqueront à leur tour une diminution du système immunitaire. Le stress chronique dérègle le système physique.

Histoire du stress

Symptômes, signes, causes, traitements

La différence entre stress et anxiété généralisée

Le stress  est une réaction d’abord physiologique et ensuite psychologique qui existe pour aider le système à faire face à  une situation difficile de la vie. Le stress peut générer de l’anxiété.

L’anxiété, à l’inverse, est une émotion et considérée comme normale quand elle constitue  une réponse à un stress (un événement stressant). Elle devient un trouble lorsque les situations de stress créent une peur diffuse qui est reliée à l’anticipation d’événements négatifs ou la crainte permanente d’un danger imminent qui pourrait arriver.

 

Et les TCC pour ces troubles ?

Les études scientifiques qui ont été menées depuis plusieurs décennies maintenant ont démontré l’efficacité de la thérapie cognitivo-comportementale dans le traitement des troubles liés à l’angoisse. Comment cela fonctionne ? Le thérapeute propose au patient d’observer et d’analyser ses comportements en situation difficile et les pensées anxieuses associées, ensuite d’apprendre de nouveaux comportements et de remplacer les pensées génératrices du trouble par d’autres plus adaptées. Un travail sur les émotions peut également être proposé.

 

Pour aller plus loin :

 

 

Psychologue Paris 9e
Sophie ELATRI Psychologue 06.28.60.84.84
N° ADELI : 75 932204 3 N° SIRET : 510 537 913 00046
Psychologue Paris 9e et arrondissements limitrophes : Psychologue Paris 10e ; Psychologue Paris 3 ; Psychologue Paris 11e ; Psychologue Paris 8 ; Psychologue Paris 18e ; Psychologue Paris 17e.
Psychologue Paris 9e
Psychologue Paris 9e

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *