Phobie sociale, anxiété sociale, timidité excessive

femme à la fenêtrePhobie sociale, anxiété sociale, timidité excessive

“Même enfant, j’ai toujours été très timide, mais je ne pensais pas que c’était un problème, je me suis habituée, je suppose, et je me suis adaptée à cette donne. Mais aujourd’hui, ça présente un énorme frein pour moi, surtout professionnellement. J’ai déjà loupé une promotion interne à cause de ça et j’évite de plus en plus de m’exposer à des situations où je me sens jugée et scrutée. Par exemple, je ne fais plus du tout de présentation à l’oral, je trouve toujours un moyen de m’en sortir. Lorsque je suis obligée de le faire, je me sens très très mal, angoissée, stressée, bref c’est l’enfer sur le moment.”

Phobie sociale, anxiété sociale, timidité excessive sont liées mais ne sont pas les mêmes choses.

La phobie sociale ou anxiété sociale fait partie des troubles anxieux et peut être considéré comme une extrémité de l’échelle partant de timidité et timidité excessive. Nous sommes nombreux à avoir des craintes vis-à-vis du groupe social. Des travaux scientifiques ont mis en lumière qu’un peu plus de la moitié de la population adulte, qui ne présente aucun trouble psychologique par ailleurs, dit avoir peur de parler en public ou d’être dévisagé. En effet, parler en public est l’une des phobies les plus répandues avec la peur des serpents et du vide. Mais la phobie sociale va au-delà d’une peur de parler en public. Ce dernier fera partie du trouble, bien sûr, mais il y aura d’autres symptômes tout aussi gênants. On appelle ce trouble le trouble des opportunités perdues, parce qu’à force d’éviter les situations trop gênantes et trop pesantes pour nous, on finit par renoncer à des opportunités (par exemple, la possibilité de postuler à un poste plus élevé dans son entreprise, par peur d’être trop ‘dans la lumière’). Éviter d’être potentiellement jugé, regardé ou humilié, voilà l’enjeu principal pour la personne souffrant de ce trouble.

Voici les symptômes de la phobie sociale :

  • Peur intense et durable de se trouver ou d’agir  en public (peur de l’exposition au regard d’autrui, surtout des étrangers mais pas exclusivement) ;
  • Pensées excessives liées à la gêne ou à l’humiliation que ce type d’occasion pourrait provoquer ;
  • Évitement des situations sociales pouvant générer une gêne ;
  • Lorsque face à une situation sociale dont il ne peut pas s’extraire, la personne subira des symptômes physiques telles que tremblements, rougissements, palpitations et transpiration ;
  • La détresse psychique est conséquente ;
  • La vie quotidienne est affectée (ex, on reste chez soi plutôt que de sortir avec des amis ; on évite de grimper les échelons de notre entreprise).

Comme pour tous les troubles que je vous présente sur ce site, les thérapies comportementales et cognitives sont efficaces dans le traitement des phobies sociales (l’anxiété sociale).


Phobie sociale, anxiété sociale, timidité excessive

Psychologue Paris 9e
Sophie ELATRI Psychologue 06.28.60.84.84
N° ADELI : 75 932204 3 N° SIRET : 510 537 913 00046
Psychologue Paris 9e et arrondissements limitrophes : Psychologue Paris 10e ; Psychologue Paris 3 ; Psychologue Paris 11e ; Psychologue Paris 8 ; Psychologue Paris 18e ; Psychologue Paris 17e.
Psychologue Paris 9e
Psychologue Paris 9e

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *