Situations de vie difficiles

situations de vie difficilesPsychologue situations difficiles Paris

Situations difficiles

Nous traversons tous, à un moment ou un autre de notre vie, des situations difficiles qui semblent insurmontables sur le moment. Sachez que même lorsqu’on croit être au fond du gouffre, nous avons les capacités à surmonter les épreuves les plus rudes. Parfois, une aide extérieure sera nécessaire afin d’éclairer le chemin. Voici quelques situations difficiles de vie pour lesquelles nous pouvons solliciter de l’aide.

Deuil – le deuil est une réaction normale suite à la mort d’un proche et est caractérisé par un sentiment de tristesse intense. C’est un processus nécessaire à la reconstruction de la personne et de sa vie. Le deuil signifie une perte définitive et la personne en prise avec le deuil nécessitera du temps pour accepter cette perte. Il est possible qu’un deuil se complique parce qu’il dure longtemps et génère beaucoup de détresse et de souffrance pour l’individu. Dans ce cas, le processus actif du deuil (« faire le deuil ») n’a pas pu aboutir et la personne peut tomber dans la dépression.

On peut vivre un deuil normal, un deuil compliqué ou un deuil pathologique. Parfois le deuil ne peut pas se faire dans des conditions ‘normales’ et dans ce cas, pourrait se compliquer.

  • Le deuil normal : la douleur reste forte et les étapes du deuil se déroulent de façon fluide. Les émotions désagréables ne sont pas évitées. On sent que l’on évolue (même si très progressivement) vers un mieux-être. Il n’y aura pas de séquelles et ne nous empêchera pas de s’investir dans des futures relations.
  • Le deuil compliqué : le déroulement des phases n’est pas respecté – elles sont trop longues, ou on reste bloqué à une étape (ce qui empêche d’aller au bout du processus). Les émotions deviennent insupportables, l’impression que l’on n’en finira jamais avec le deuil et les souvenirs, on reste avec une impression que l’être disparu est parti la veille.
  • Le deuil pathologique : entraine une décompensation – nos défenses ne font plus face et s’effondrent. On peut sombrer, par exemple, dans un état dépressif majeur.

Perte – nous pouvons perdre notre emploi, nos ambitions, nos rêves et aspirations, nos possessions ou maison suite à une faillite ou aux complications d’une addiction. Ces situations provoquent une détresse psychique marquée.

Séparation – la séparation concerne le couple mais aussi une séparation familiale suite à un divorce ou séparation officielle, où il ne sera plus possible de vivre avec nos enfants. Nous pouvons aussi vivre difficilement la séparation d’avec les parents et vice versa, en tant que parents, nous pouvons mal vivre le fait de voir nos enfants quitter le foyer familial. Toutes ces situations entrainent une souffrance psychologique, avec l’idée qu’il faut renoncer à jamais à quelque chose qui nous était chère.

Rupture – une rupture est toujours douloureuse et peut provoquer des complications. La rupture peut se compliquer lorsque celle-ci était inattendue ou subit malgré sa volonté ou à été fait dans des conditions difficiles. Parfois, cette situation peut aboutir à une dépression et à des problèmes de type anxiété ou stress. Dans tous les cas de figures, la souffrance psychique est présente et dure à supporter.

Changement brutal de vie – c’est le cas notamment pour l’expatriation (ou impatriation après une longue absence) mais c’est aussi le cas pour des changements de régions lorsqu’on vient prendre un poste à Paris par exemple. Cela peut également être la perte du domicile familial et l’obligation de s’installer à un endroit qui ne nous plait pas. Le changement rapide peut aussi être au niveau du travail : changer radicalement de profession ou de contexte de travail. Ces situations peuvent amener la personne à expérimenter un trouble de l’adaptation car le changement est trop rapide et le système cognitif et émotionnel qui gère l’adaptation n’a pas suffisamment de temps.

Perte d’emploi – c’est un cas particulier car les situations de licenciement sont souvent très violentes et génèrent beaucoup d’incompréhension et de souffrance psychique. Si cela est prolongé par une longue période de chômage l’individu peut perdre confiance en lui, se sentir isolé et ‘inutile’, être frustré et en colère, avec un risque accru de tomber dans la dépression.

Passages d’un stade de vie à un autre – les stades de vie ont la particularité qu’elles se vivent à peu près aux mêmes âges pour tout le monde. Les passages de vie les plus notables sont :

  • fin de l’enfant en bas âge – début de l’école ;
  • fin de l’enfance – début de l’adolescence (la puberté) ;
  • fin de l’école – début des études supérieures ou début de la vie active ;
  • fin du célibat – début de mise en ménage ;
  • fin du couple en tant qu’unité – début de la famille (arrivée du bébé) ;
  • fin de la trentaine – début de la quarantaine (jeunesse) ;
  • fin des menstruations pour les femmes (ménopause) ;
  • fin de la vie active – début de la retraite ;
  • préparation à la fin de vie.

Tous ces stades apportent leur lot de questionnements, de frustrations, de colères, de souffrances, d’incompréhensions. Elles peuvent très bien se passer mais il peut également avoir des accrocs. Sachez qu’il est tout à fait possible de consulter afin de traverser ces étapes plus sereinement.

Événements traumatisants – ces événements marquent la personne à vie. Cela peut être une agression physique, sexuelle ou verbale ou un événement sociétal tels les événements récents à Paris. Hormis la douleur psychique intense que ces événements provoquent, ils peuvent aussi amener la personne à développer un stress post-traumatique : trouble anxieux qui chamboule la vie entière de la personne (signes de stress physiques comme les palpitations, hyper-vigilance appliquée à toute la vie, flashbacks sous forme de visions où la personne revit l’événement, troubles du sommeil et de l’appétit, entre autres).

 

Psychologue situations difficiles Paris

 

 

 

Psychologue Paris 9e
Sophie ELATRI Psychologue 06.28.60.84.84
N° ADELI : 75 932204 3 N° SIRET : 510 537 913 00046
Psychologue Paris 9e et arrondissements limitrophes : Psychologue Paris 10e ; Psychologue Paris 3 ; Psychologue Paris 11e ; Psychologue Paris 8 ; Psychologue Paris 18e ; Psychologue Paris 17e.
Psychologue Paris 9e
Psychologue Paris 9e